Changer ses fenêtres : ce qu’il faut savoir : prix, aide fiscale, type de fenêtre et avantages


Travaux / vendredi, novembre 22nd, 2019

L’aération dans une maison est indispensable. Les fenêtres s’avèrent à cet effet, des constituants incontournables. Malgré l’entretien qu’on peut leur accorder, on peut toutefois voir ses fenêtres endommagées. Les changer devient alors une priorité qu’il convient d’étudier. Il s’agira à travers cet article de vous présenter les différents types de fenêtres qui existent. Nous n’oublierons pas de mettre ici en exergue les différentes modalités qui s’offrent à vous.

Que faut-il savoir sur le changement de fenêtres ?

Renouveler sa fenêtre n’est pas une question de luxe mais de nécessité. Indispensable dans certains cas, le changement de fenêtre peut être fait essentiellement pour deux raisons. Outre son avantage de garder la maison dans une température ambiante, il permet aussi d’avoir accès à un éclairage naturel dans la maison.

La question de savoir à quel moment changer sa fenêtre s’est posée. À cet effet, plusieurs avis professionnels ont été donnés.

Les indices

Plusieurs petits indices peuvent vous permettre de savoir quand il est temps de changer votre fenêtre. Outre la sensation de froid après la fermeture de ses fenêtres, il convient de prêter attention à la présence ou non de moisissure au bord de ses fenêtres. L’indice le plus flagrant est la difficulté de fermeture ou d’ouverture de ses fenêtres. Faites également attention à l’état de détérioration des coupes froides de votre fenêtre.

L’âge

Le temps d’installation des fenêtres est l’un des premiers facteurs qui l’exposent au renouvellement. Surtout quand il s’agit des fenêtres faites de bois. Ici, le temps de détérioration a été fixé comme suit :

  • Une durée approximative de 15 ans pour le bois
  • Une période variant entre 25 et 30 ans pour l’aluminium
  • 30 à 40 ans quand il est question de PVC
  • 50 ans pour une huisserie bois-alu

Il convient de mentionner que cette statistique n’est pas fixe. Elle varie en fonction des températures des saisons (hiver trop rude ou canicule d’été).

Pour des questions de décoration

Des besoins de changement de décoration, ou une envie de rénovation peut exister. Dans ce cas, on est parfois contraint de changer de fenêtre pour l’adapter à la décoration actuelle. Le motif de décoration fait partie des plus récurrents. Dans ces cas, les vieilles fenêtres (exemple des fenêtres aux vieux dormants) sont remplacées par des vitres qui comblent jusqu’au bord.

Quels sont les frais qui s’appliquent au changement de fenêtres ?

Les frais qui s’appliquent au changement de fenêtre sont reliés à plusieurs éléments. D’abord, il faut prendre en compte le coût de la fenêtre, les frais de la pose et les frais de dépose. Il faut aussi savoir que le prix imposé par les professionnels est la variante de : la dimension de la fenêtre, du modèle de la fenêtre ainsi que la qualité de cette dernière. Le coût varie également en fonction de la matière à partie de laquelle la fenêtre est faite.

Considérant que le bois est une matière noble, rappelant la nature, le prix de son remplacement est de 535 euros TTC. Quant à l’aluminium, la solidité dont bénéficie sa matière en fait aussi une pièce de choix. Il s’avère toutefois un peu plus cher que le bois. Son coût s’élève à 680 euros avec toutes les taxes comprises.

Par ailleurs, le bois-alu est un parfait mélange entre la noblesse de la nature et la solidité de l’aluminium. Les frais de remplacement de cette matière se voient fixés à 1 205 euros TTC par unité. Une récente étude a permis d’évaluer les frais de remplacement des fenêtres (8 à 9 fenêtres) pour une maison qui fait à peu près 98 m² entre 6000 et 8000 euros dans une région parisienne. Ces frais se voient quelque peu élevés et constituent ainsi une charge importante demandant parfois une économie de 1 600 euros par mois au foyer.

L’aide fiscale est-elle indispensable pour changer sa fenêtre ?

Le changement de sa fenêtre exige la contribution de frais assez élevés. Plusieurs foyers seront donc pénalisés s’ils se basent sur leurs revenus. Le gouvernement français apporte donc son aide aux foyers.

À cet effet, on note une TVA à 5,5 % sur le crédit d’impôt. L’écoprêt se voit de même à un taux 0 %. Il est donc permis de récupérer jusqu’à 30 % des frais déboursés pour se faire changer sa fenêtre. Les réductions ont été accordées jusqu’à 8 000 € pour un célibataire.

Le double, soit 16 000 € a été accordé aux personnes en couple. Il faut toutefois notifier que l’impôt s’applique dès lors que les vitrages regroupent les conditions et performances requises. La main-d’œuvre n’est pas incluse dans les frais remboursés.

Quels sont les différents types de fenêtres qui existent ?

Les types de fenêtres que nous pouvons répertorier sont assez variés. Il est ici question du goût et des attentes de chaque personne.

  • Les fenêtres en bois

Le bois est une matière noble, idéale pour les maisons. Il convient à ceux qui cherchent à conférer à la fois une certaine authenticité et une modernité à leur maison. Une fenêtre en bois s’avère un excellent choix. Toutefois, elle nécessite beaucoup plus d’entretien que le PVC ou l’aluminium.

  • Les fenêtres en PVC

Le polychlorure de vinyle est un élément très prisé. Fait d’éléments accessibles, le PVC est le matériau qui demande le moins d’entretien. Associé à de l’acier galvanisé, il offre un beau décor. Il répond également aux normes de sécurité par sa rigidité. Son avantage : il n’est pas un matériau cher. Toutefois, il répond moins à la question d’esthétique que le bois.

  • Les fenêtres en aluminium

Moins résistant que le PVC, l’aluminium fait tout de même preuve de solidité. Il ne nécessite aucun entretien et offre une certaine esthétique lorsqu’il est bien utilisé. Il faut notifier qu’il coûte plus cher que le PVC.

  • Les fenêtres en matériaux mixtes

Le mélange des matériaux se fait de plus en plus. Non seulement pour des soucis de sécurité, mais aussi parce qu’ils répondent très bien aux exigences en termes d’esthétique. Ainsi, le bois peut être mélangé à l’aluminium ou au PVC, selon l’avis du professionnel. Mais les coûts sont plus onéreux quand ils sont utilisés ensemble. Le prix unitaire des matériaux s’avère beaucoup plus avantageux.

Quels sont les avantages du changement de fenêtres ?

Le changement des fenêtres est plutôt assez avantageux.

  • Économique pour la maison

Changer votre fenêtre vous permet d’économiser de l’argent, parce que cela vous prive de dépenses inutiles. En plus de favoriser un meilleur éclairage de votre intérieur, cela permet de régler la température. De ce fait, la maison se voit éclairée non seulement pas la lumière du jour, mais aussi par la lune en pleine nuit. Vous économiserez également les frais de chauffage durant l’hiver.

  • Facilite votre quiétude

Avoir une bonne fenêtre, isole efficacement du bruit. On ne sent plus les bruits environnants. Ce qui permet de faire efficacement de son intérieur son véritable havre de paix.

  • L’esthétique

Beaucoup l’ignorent, mais avoir une belle fenêtre améliore l’esthétique d’une habitation. Ce qui vous permet d’en faire une bonne estimation au cas où vous déciderez de vendre votre maison.

  • La praticité

En plus du bien que cela vous fait et de l’esthétique que cela apporte à votre maison, changer vos fenêtres peut s’avérer d’une grande aide pour vous. C’est ainsi que vous n’aurez plus à craindre l’état de détérioration de votre bien. Les fenêtres grinçantes ou difficiles à fermer n’existeront plus. Vous aurez de nouvelles fenêtres toutes neuves et parfaitement adaptées à votre maison.

Changer sa fenêtre devrait être une priorité chez bon nombre de personnes. Surtout après constat de l’état de détérioration de sa fenêtre. Cette perspective est vivement encouragée par le gouvernement en France qui offre certains avantages financiers aux personnes qui envisagent de changer leur fenêtre.