Tricot

Les bases du tricot by Suzette – *le tricot c’est facile*

Voici un article bien ambitieux ! J’ai publié pas mal d’articles tricot et j’ai reçu de nombreux commentaires du type « c’est top, mais moi je ne sais pas faire / je ne saurais jamais ». Alors là les filles, je dis NON ! Le tricot c’est FACILE, c’est accessible à toutes, mêmes les plus maladroites, je parle en connaissance de cause.

Je suis très loin d’être une grande experte du tricot, certaines explications me laissent encore perplexes. Mais je vais essayer de vous apporter ce que j’aurais aimé trouver lorsque j’ai débuté : un article expliquant les bases, le matériel, quelques mots de jargon. Alors je me lance un défi : vous apprendre à tricoter !!

On dit qu’il faut y aller molo, maîtriser un point avant de commencer un autre. Je ne sais pas vous, mais moi je suis très très impatiente et impossible de me perfectionner avant de passer à autre chose. Alors oui, réussir un minimum avant de passer à autre chose c’est certain, mais maîtriser, pas la peine. C’est en s’entraînant qu’on s’en sort. C’est en se mettant des défis qu’on avance 🙂 !

1 – Le matériel


Celui de base
Les aiguilles : il en existe de différentes sortes, en métal, en plastique, en bambou, circulaires… J’ai commencé avec le plastique et le métal. Mais depuis que j’ai mon lot d’aiguilles en bambou, je ne peux m’en passer… Allez faire un tour sur ebay ou etsy pour en trouver au meilleur prix – voici celles que j’ai achetées.
Les aiguilles à laine : elles vous permettent de faire les coutures de vos tricots. Les miennes sont des aiguilles à canevas en plastique. J’ai 3 tailles et c’est parfait !
Les crochets : utiles également en tricot, pour rattraper une maille perdue par exemple. Ou bien pour les finitions, certaines bordures pouvant se faire au crochet.
La laine : oui, logique. Il existe des centaines et des centaines de types de fils. Pour commencer, ce que vous devez savoir c’est lire une étiquette (un peu plus bas dans l’article) et que plus le fil est fin, plus il va se tricoter avec de petites aiguilles, et inversement.

Pour aller plus loin :
L’arrête mailles : inutile pour les snoods ou les écharpes, très utile pour tout ouvrage un peu plus poussé, comme une brassière pour un bébé. Il sert à y mettre des mailles en attente pendant que l’on continue à en tricoter d’autres.
L’aiguille à torsades : vous n’en aurez pas besoin de suite, mais c’est à prévoir dès lors que l’on veut commencer les torsades (logique vu son nom).
Les anneaux marqueurs : utiles lorsque vous aborderez des tricots avec des mailles fantaisie. Exemple : un point précis qui doit être fait à 25 mailles du bord = je place mon anneau marqueur après la 25ème maille pour éviter de compter mes mailles.

Les poissons : pour former des « mini pelotes » quand vous tricoter des motifs de différentes couleur. Ainsi, vous ne jonglez pas avec des grandes pelotes, mais avec des petits poissons de laine.
2 – Les bases

Le montage des mailles = le début de tout tricot. Il existe différentes méthodes :
Le montage simple (que je n’utilise jamais car je ne suis pas fan du rendu)
Le montage normal (que j’utilise tout le temps – message pour ma maman : c’est pour ça que mes débuts sont plus beaux que les tiens ;))
Le montage tricoté ou montage à 2 aiguilles

Le point mousse = le point de base. C’est le point que vous obtenez en tricotant toutes les mailles de tous les rangs à l’endroit. Le rendu est identique au recto et au verso du tricot : des petites boules. Quand on tire dessus, ça fait un peu comme un accordéon.
La vidéo pour apprendre 🙂

Une fois que vous maîtrisez ce point, lancez-vous dans le point jersey.
Le point jersey = le point de référence. De référence car c’est celui utilisé pour les échantillons. On tricote un rang à l’endroit puis un rang à l’envers. Le rendu n’est pas le même sur le devant et l’arrière du tricot, on parle alors de jersey endroit et de jersey envers (voir photo ci-dessous).
Ce point s’enroule sur lui même – on le déconseille donc pour les écharpes. Pour les snoods, il sera à commencer par des côtes…
La vidéo pour apprendre 🙂

Les côtes. Très souvent utilisées pour les bordures des tricots (bonnets, manches…) pour éviter que le jersey ne s’enroule sur lui-même 😉 Il s’agit en réalité d’alternance entre point endroit et point envers, pour avoir un rendu alternant jersey endroit et jesrsey envers.
Par exemple : côtes 2/2 = 2 mailles endroit, 2 mailles envers, 2 mailles endroit, 2 mailles envers…. etc. Une fois le rang terminé, vous tricotez les mailles comme elles se présentent. C’est à dire que si vous avez terminé votre rang par 2 mailles endroit, vous commencerez le suivant par 2 mailles envers.
La plupart du temps, les côtes sont tricotées avec des aiguilles plus fines que le reste.
La vidéo pour apprendre 🙂

Rabattre les mailles = arrêter son tricot.
Pas besoin de plus d’explications, arrive un moment où il va bien falloir enlever votre tricot de l’aiguille !
La vidéo pour apprendre 🙂

Quand vous vous en sortez avec ces bases, vous pourrez vous lancer dans des points plus complexes. En effet, une fois que vous savez tricoter les mailles à l’endroit et à l’envers. Vous savez, potentiellement, tricoter tous les autres points ! Et oui !
Alors à vous le point de riz, les torsades, tous les autres points fantaisie !
Sur tricotin.com vous trouverez une super liste des points de tricot.

3 – Le jargon des explications

Pour moi, le plus dur aura été de comprendre les explications des modèles. C’est pourtant indispensable de tout comprendre pour faire les modèles correctement. Pour les modèles simples, ça ira, mais dès qu’on attaque plus complexe, ça se corse…
Je ne mets pas le jargon de base, que vous avez au-dessus. A savoir que les modèles sont souvent très bien expliqués (notamment Phildar qui fait un rappel de tous les points, impossible de se tromper !).

Augmenter les mailles/diminuer les mailles : c’est assez simple à comprendre, dans certains ouvrages (notamment les bonnets), vous aurez besoin de changer le nombre de mailles d’un rang à l’autre. Il existe différents manières de faire. La plupart du temps, les explications préciseront. Sinon je vous mets plein de liens en bas de l’article et vous trouverez votre bonheur !
Tricoter les mailles comme elles se présentent : on tricote à l’endroit une maille qu’on avait tricotée à l’envers sur le rang précédent, et inversement.
Contrarier les mailles : on ne tricote pas les mailles comme elles se présentent = je tricote à l’endroit une maille précédemment tricotée à l’endroit, et inversement.
Rentrer les fils : à la fin de votre ouvrage, vous aurez forcément des fils qui traînent, ceux du début, de la fin et de l’éventuel changement de pelotes. Voici la méthode en vidéo 🙂
L’échantillon : normalement à réaliser avant tout tricot afin de déterminer combien de mailles et de rangs seront nécessaires, il est important car varie selon la laine, les aiguilles et votre manière de tricoter. Il est basé sur un carré de 10 cm de côté. Sur toutes les pelotes, vous avez une indication précisant que pour réaliser ce carré vous aurez besoin de monter tant de mailles et tricoter tant de rangs avec telle taille d’aiguilles (je vais être honnête pour les truc « simples » type écharpe, bonnet, je n’en réalise pas, grosse flemmarde que je suis).
Voir ici pour plus d’infos 🙂
Les bains des pelotes : chaque pelote a une teinte spécifique, si vous avez besoin de plusieurs pelotes pour un même tricot, faites attention à acheter toutes vos pelotes du même bain de teinture. L’indication est inscrite sur les étiquettes, si vous ne trouvez pas, demander à la vendeuse.

Comment lire une étiquette de pelote, et donc choisir sa laine ?

A gauche : le « 123 » correspond au bain de teinture de la pelote
Au milieu, on trouve les infos de lavage et d’entretien de la laine, des infos sur les machines à tricoter (mais peu de chance que ça vous serve !) .
A droite : les informations pour l’échantillon. Sur cet exemple, avec des aiguilles de 3,5, vous aurez besoin de monter 21 mailles et tricoter 30 rangs en jersey pour obtenir un carré de 10 x 10 cm. Juste en-dessous on vous indique les tailles conseillées pour les aiguilles et crochets – ici 3 et 3,5.

Difficile d’être exhaustive – en bas de l’article je vous mets plein de liens pour compléter mes dires !

4 – Mes conseils pour devenir accro
1 – Choisir des modèles simples dont on comprend les explications. On ne va pas devenir de suite une super styliste tricoteuse. Commencer par tricoter une pièce rectangle : à mettre autour d’un pot, un snood…
2 – Commencer avec de la laine et des aiguilles de taille moyenne. Si elles sont trop fines, vous risquez de vous décourager et trop grosses, ça fait mal aux mains et je trouve ça moins agréable. Le mix parfait c’est des aiguilles 6 ou 7 avec de la Rapido de Phildar par exemple. C’est une laine pas trop chère et agréable à tricoter, parfaite pour les débuts.
3 – Ne pas hésiter à se lancer dans une pièce un peu plus complexe. Enfin perso, les « challenges » ça me motive et ça permet d’avancer. Mais…
4 – … il faut lire les explications en entier AVANT de commencer son tricot. Cela peut prendre du temps, car parfois on a vraiment l’impression que c’est du chinois. Mais en se posant tranquillement tout peut s’éclaircir. De mon côté, j’ai pris l’habitude de me faire des grilles sur Excel pour ne pas me tromper dans mes augmentations ou diminutions quand mon tricot est compliqué (ça c’est quand mon cerveau gauche prend le dessus !).
5 – Photocopier les explications pour pouvoir écrire dessus (si vous ne voulez pas crayonner l’original de votre magazine par exemple). C’est bien utile pour noter où vous en êtes ou les modifs que vous avez pu faire (souvent je réduis les tailles des modèles, oui je suis une naine).
6  – Alterner les tricots pour vous et pour les autres. Je vous assure qu’il n’y a rien de plus plaisant que de voir ses amis porter ses snoods ou bonnets… 🙂 Mais aussi de se faire plaisir !

5 – Un snood au point mousse super easy !
– 3 ou 4 pelotes de Rapido + une paire d’aiguilles 7
– Monter 35 mailles (cela correspondra à la hauteur du snood)
– Tricoter au point mousse jusqu’à atteindre la longueur voulue, je conseille 60 cm – soit 96 rangs environ.
– Rabattre toutes les mailles.
– Coudre en point invisible.
Et voilà !!

6 – Les bibles tricot des Internets
Les liens indispensables pour commencer et se perfectionner :
la chaîne Youtube de Mille Milliers de Mailles
le site de Phildar
le blog de Knit Spirit
la chaîne Dailymotion de Wool and the Gang

7 – Les bouquins trop biens !
Chez Lucette, j’ai découvert 2 livres de tricot que j’ai trouvé top !

« Le tricot – Premiers pas »
Le 1er ne paye pas de mine, mais j’ai trouvé qu’il était vraiment bien. Les explications sont très claires, les bases toutes là. Pour un tout petit petit prix ! Bref parfait 🙂
Vous le trouverez là
« Le tricot en 300 points »
Celui-ci est clairement très beau. Les photos sont très belles et donnent très envie. Vous trouverez en page de droite les points en photo et joliment mis en scène et en page de gauche les explications nécessaires. Je pense me l’acheter 🙂 Il est idéal quand on a déjà quelques bases.
Vous le trouverez là

Difficile à croire, mais cet article je l’ai commencé en janvier… je suis contente de l’avoir terminé. Même si j’aurais pu en dire 3 fois plus.
Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas !

J’aimerais organiser un petit atelier pour apprendre à tricoter autour de mojito (ouai ça change du thé, non ?). Ca vous tenterait ? (oui byplou, j’ai pensé à toi là !!).
EDIT : j’habite à Paris ! (ça peut être pratique de le savoir)

A vos aiguilles !!

Oui, je sais, j’aurais du être blogueuse mode…

Suzette 🙂

N’OUBLIEZ PAS LE CONCOURS « 2 SACS SURPRISES À GAGNER » !


Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

54 Commentaires

  • Répondre Jenny Cz 4 décembre 2013 at 21 h 45 min

    Même si j'ai déjà les bases, je trouve ton article super bien fait ! Je ne sais pas dans quelle région tu es pour faire un petit atelier, mais je trouve l'idée très sympa… C'est plutôt cool d'apprendre ensemble et de faire de nouvelles connaissances, et le mojito mmhhh… !!

  • Répondre By Plou 4 décembre 2013 at 22 h 20 min

    Ca démarre mal, je connais que le montage simple ! Les poissons, j'avais déjà vu mais j'avais pas compris l'utilité 😀 Il est super ton article et j'aime beaucoup tes photos. Je suis total partante pour l'atelier tricot ! (bon j'avoue je peux plus boire de mojito, trop abusé quand j'étais "jeune", mais le thé c'est pas trop mon truc non plus)

  • Répondre Carole HappyUs 4 décembre 2013 at 23 h 08 min

    Merci pour cet article qui tombe à pic (je débute le tricot!). Si tu organises des ateliers tricot, je viendrai avec plaisir! Allez, bonne soirée et bon tricot!

  • Répondre lescausettesdecelestine 4 décembre 2013 at 23 h 20 min

    Waouw, merci pour cet article super complet! Bon, j'ai pris un cours de tricot il y a 3 ans, j'ai commencé une écharpe et j'ai lamentablement abandonné. Pourtant, j'ai tellement envie de m'y mettre sérieusement!
    Et de me faire une super belle et longue écharpe toute douce…
    🙂
    Célestine

  • Répondre Le bazar d'Alison 5 décembre 2013 at 0 h 07 min

    Oh purée, je viens de découvrir le montage de maille NORMAL, ça va me changer la vie, avant c'était toujours moche : MERCI !
    En tout cas merci, c'est braiment un chouette article !
    ( et ton pull est canon, tu peux être BM sans souci haha )

  • Répondre Ausra 5 décembre 2013 at 10 h 13 min

    Je ne suis pas la débutante en tricot, mais ton article est très intéressant et très utile pour tout le monde. Merci beaucoup pour toute cette information.

  • Répondre Diditetelle 5 décembre 2013 at 10 h 30 min

    Hello!
    Et ben il est vachement bien fichu ton article! Bon je sais dejà tricoter, mais ça m'aurait bien servi le jour où j'ai voulu apprendre.
    Ceci dit je suis d'accord avec Ausra, même si on sait déjà tu donnes plein d'infos très utiles.
    Merci!

    Bises

  • Répondre Miss Thelma 5 décembre 2013 at 11 h 58 min

    wouah super bien cet article! bravo pour la rédaction car ca a du te prendre du temps!
    j'ai les bases aussi mais ca me donne envie d'acheter des anneaux marqueurs :o)
    et je crois que j'ai fait un snnod avec les memes points que sur ta derniere photo! :o)

  • Répondre Knitandknot 5 décembre 2013 at 12 h 39 min

    Pas possible de parler de bibles du tricot d'internet sans citer Ravelry, c'est un peu LE site incontournable avec toutes les laines du moooonde répertoriées, des milliers de modèles et des forums et groupes pour partager, se faire aider, rencontrer les tricoteu(r)(se)s du monde entier! bref, incontournable. 🙂

  • Répondre Suzette 5 décembre 2013 at 12 h 53 min

    Merci pour cet ajout. Mais comme je n'utilise pas ce site (même si j'y suis inscrite) je ne pouvais pas "témoigner". Après mon article est loin d'être exhaustif et basé uniquement sur mon expérience personnelle 🙂
    J'avoue ne pas avoir accroché avec ce site, mais il faut que je retente 🙂 J'aurais aussi pu parler des forums de tricotin.com qui sont également très instructifs !

  • Répondre Suzette 5 décembre 2013 at 12 h 55 min

    Je suis allée voir sur ton blog, je n'avais pas vu cet article ! Mais oui c'est bien le même snood 🙂 J'ai hâte de le finir mais là je suis à fond sur mes cadeaux de Noël pour qu'ils soient finis à temps !

  • Répondre Suzette 5 décembre 2013 at 12 h 56 min

    OH MERCI 🙂
    C'est mon côté chef de projet/organisation de ma vie pro qui a pris le relais pour la rédaction de cet article !

  • Répondre Suzette 5 décembre 2013 at 12 h 56 min

    Merci 🙂 J'ai essayé de faire exactement ce que j'aurais aimé trouvé. Ca reste très perso et pas du tout exhaustif, mais il y aurait tellement à dire…!

  • Répondre Suzette 5 décembre 2013 at 12 h 57 min

    DE RIEN 😉

  • Répondre Suzette 5 décembre 2013 at 12 h 59 min

    En espérant qu'une fois ta "reprise" effectuée tu n'abandonnes pas 🙂

  • Répondre Suzette 5 décembre 2013 at 13 h 00 min

    Je suis ravie que ça te plaise !
    Pour l'atelier tricot, je pense organiser ça en 2014, je vais réfléchir au format… je donnerai toutes les infos sur le blog 🙂

  • Répondre Suzette 5 décembre 2013 at 13 h 01 min

    Tu auras le droit à autre chose qu'un Mojito, par exemple un Diabolo ? (c'est pour la rime en o) (un verre d'eau c'était pas hyper funky)

  • Répondre Suzette 5 décembre 2013 at 13 h 02 min

    Jenny, merci d'avoir demandé ou j'étais ! J'ai ajouté l'info dans l'article, j'habite à Paris 🙂
    Je mettrai toutes les infos sur le blog ! Ce sera en 2014 !! Je me lance ce "défi" !

  • Répondre Monsieur Turbulences 5 décembre 2013 at 13 h 16 min

    Et on n'oublie pas de mettre un peu d'huile d'olive au bout de ses aiguilles, hein Suzette 😉

  • Répondre Marie - Sweet and Sour 5 décembre 2013 at 13 h 17 min

    Ca me donne juste trop envie de me mettre au tricot ^^ C'est une chose qui me paraissait insurmontable mais ça n'a pas l'air si sorcier finalement !

  • Répondre Julie 5 décembre 2013 at 13 h 38 min

    Super cet article ! J'hésitais à me lancer, avec un guide comme ça il n'y a plus qu'à !! Bonne journée

  • Répondre Zebraranol juetdine 5 décembre 2013 at 18 h 16 min

    Ah oui, ça donne envie de s'y mettre autour d'un feu de cheminé et d'un chocolat chaud :p

    Les fille de Zebraranol

    http://zebraranol01.wordpress.com/

  • Répondre Dame Abothine 5 décembre 2013 at 19 h 08 min

    J'ai de bonnes bases en tricot, mais j'apprécie de tomber sur des articles comme le tien, qui proposent de récapituler et d'aider les autres ! Alors, merci à toi !

  • Répondre ◘♦♥♦ MaHeRa ♦♥♦◘ 5 décembre 2013 at 19 h 16 min

    TROPPPP BIENNN !!!! en plus j'ai acheter taleur a zeeman unepelote et les aiguilles pour tester et ben j'ai du travaille lol !!!

  • Répondre ◘♦♥♦ MaHeRa ♦♥♦◘ 5 décembre 2013 at 19 h 17 min

    La derniere image ce que tu fais c'est tropp beauu c'est quoi ? avec qu'elle maille ? et combien ?

  • Répondre mathilde 5 décembre 2013 at 19 h 53 min

    Je sais tricoter, mais je n'aurais jamais su écrire un article aussi clair que le tiens!! Bravo!! 🙂

  • Répondre Alfafa Closeupfactory 5 décembre 2013 at 21 h 23 min

    Excellent ! Joli article, ce qui me permet de découvrir ce blog.
    Bravo, c'est bien écrit et bien résumé. Bises

  • Répondre monnouveauparis 5 décembre 2013 at 21 h 34 min

    Super article Bravo !
    Je suis une "tricoteuse du dimanche" ou plutôt une tricoteuse de snoods. Un atelier tricot est super idée, n’hésites pas a me contacter si tu en fait ! encore bravo.

  • Répondre La rèveuse 95 6 décembre 2013 at 12 h 36 min

    super jolie les couleurs! Moi je suis pas doué en tricot! Je vais re tenté avant la fin de l'année mais b on, j'espère que mon écharpe vas etre droite cette fois ^^

    http://leblogdelareveuse.blogspot.fr/

  • Répondre La Renarde 6 décembre 2013 at 12 h 47 min

    J'adore cette vision moderne du tricot ! bravo les filles !

  • Répondre xMeule 8 décembre 2013 at 0 h 22 min

    Grâce à ton article, j'ai commencé à tricoter hier ! Je fais une écharpe noire en point mousse, c'est super, j'adore ! J'en suis déjà à ma deuxième pelote, mon écharpe avance super vite :3

    Merci ♥

  • Répondre Suzette 11 décembre 2013 at 22 h 37 min

    hehe 😉

  • Répondre Suzette 11 décembre 2013 at 22 h 38 min

    Cool ! C'est justement le but de l'article, montrer que ça n'a rien de sorcier !

  • Répondre Suzette 11 décembre 2013 at 22 h 53 min

    Oh merci 🙂 ça me fait plaisir un comm' de ta part !
    Comme tu dis "y'a plus qu'à" !

  • Répondre Suzette 11 décembre 2013 at 22 h 54 min

    J'opte plutôt pour le thé 😉 mais oui c'est parfait avec la cheminée !

  • Répondre Suzette 11 décembre 2013 at 22 h 54 min

    mais de rien !

  • Répondre Suzette 11 décembre 2013 at 22 h 55 min

    C'est ce modèle : http://bmade.canalblog.com/archives/2013/01/31/26270438.html
    😉

  • Répondre Suzette 11 décembre 2013 at 22 h 58 min

    merciiiii

  • Répondre Suzette 11 décembre 2013 at 22 h 59 min

    merci beaucoup !

  • Répondre Suzette 11 décembre 2013 at 22 h 59 min

    Je mettrai les infos sur le blog si j'organise des ateliers 🙂

  • Répondre Suzette 11 décembre 2013 at 23 h 00 min

    une écharpe pas droite peut avoir son charme 🙂

  • Répondre Suzette 11 décembre 2013 at 23 h 01 min

    Que dire à part merci ? 🙂

  • Répondre Suzette 11 décembre 2013 at 23 h 02 min

    OH GE-NIAL !!!
    Cet article porte ses fruits je suis ravie !! 🙂

  • Répondre Anonyme 25 décembre 2013 at 23 h 33 min

    super article que je découvre j'espère que tu continueras car grace à tes références de site c plus simple je suis débutante et j'ai apprécié la simplicité des explications , il ne manque plus que d'autre modèles avec tes infos un grand merci

  • Répondre Anonyme 2 janvier 2014 at 19 h 37 min

    Bonsoir &, avant toute chose : Bonne Année.
    Je découvre ton blog à l'instant & ce billet très détaillé, j'adhère à 100%, car sortie du point mousse… bref.
    Au risque de passer pour "la nana sortie de nulle part qui s'incruste", je serais partante pour des ateliers Tricot/Mojitos, parce que le thé + le tricot, c'est un peu trop "mémé attitude" pour moi !!
    Je retourne à mon énième snood au point mousse (que je n'aurais jamais pensé à monter en largeur, dinde que je suis… car en diamètre, mes snoods sont toujours trop serrés…).
    A bientôt j'espère.
    J'ajoute tout de suite ton blog dans mon feedly =)
    Edith

  • Répondre Anonyme 26 septembre 2014 at 11 h 24 min

    Super article pour une débutante comme moi, je sais enfin à quoi servent les poissons hi hi !
    merci !

  • Répondre claire creabonheurs 8 décembre 2014 at 23 h 44 min

    Hello
    J'ai découvert ton blog il y a peu car j'ai fouine sur le net pour démarrer le tricot et je suis tombée chez toi et j'en suis ravie ��
    Bon je fais quelques snoods et là je m'entraîne sur les cotes 2/2 et hâte de faire un trendy châle aussi. Si tu organises un atelier préviens moi stp. A bientôt. Claire

  • Répondre Amélie 30 octobre 2015 at 20 h 57 min

    Je découvre votre blog par hasard, et je trouve toutes vos informations bien utiles. Il faut dire que je débute dans le tricot, j’ai commencé par deux snoods que je dois terminer demain…

    Prochain objectif, je vois grand un châle ! A bientôt et bon tricot !

  • Répondre carpentier 1 décembre 2015 at 20 h 52 min

    JE vois que vous avez posté cet article il y a déjà deux ans, mais toujours au goût du jour. Je souhaite me mettre au tricot et en vous lisant je suis convaincue. Vraiment merci pour votre blog si facile à lire et à comprendre. Je ne sais pas si vous êtes toujours de la partie, je vous souhaite de belles créations et merci à vous !

    • Suzette
      Répondre Suzette 2 décembre 2015 at 21 h 31 min

      Merci beaucoup ! Ca fait vraiment plaisir de lire votre commentaire 🙂

  • Répondre Carole 19 mars 2016 at 15 h 42 min

    Hello.
    J ai bien kiffé ton article et quand j ai lu ton profil,le choc !! Mais…mais c est tout moi,ca !!
    Bref ,chère jumelle ,merci pour ces belles infos,je viens de réaliser un bel ouvrage au point de bambou (ouvrage=bout de tricot attendant de savoir à quoi il va pouvoir servir),il est temps de passer à la vitesse supérieure. Merci .je vais voir ces bouquins tout de suite.
    La bise !!

  • Répondre Carole 19 mars 2016 at 15 h 45 min

    J ai oublié ! Boire un mojito en tricotant, raaahhh !! dommage que tu sois à Paris, se mettre minable entre filles en comptant ses mailles ça n a pas de prix !!

  • Répondre Comment commencer le tricot 31 mars 2016 at 8 h 36 min

    […] lu pas mal d’articles, de tutos et vu des vidéos avant de me lancer. Cet article m’a permis de cerner l’univers du tricot, il est très […]

  • Répondre Quel projet tricot, pour quel niveau ? - Henry et Henriette - blog de la mercerie nantaise 19 octobre 2016 at 22 h 43 min

    […] conseil : Lisez l’article de Lucette et Suzette, pour débuter en tricot, c’est une mine d’informations […]

  • Répondre